Pak Pong Ju à la station d’élevages d’oies de l’Unité 621 de l’APC

Pak Pong Ju (1), le premier ministre nord-coréen s’est rendu en visite à la station d’élevages d’oies de l’Unité 621 de l’APC en compagnie de l’écomiste Ro Tu Chol (2). C’est probablement du à l’épidémie de fièvre aviaire qui a probablement débuté à la ferme Tudan. Relevons tout particulièrement la présence de Hyon Chol Hae (encerclé en bleu), qui a été remplacé par Jon Jang Bok en tant que vice-ministre de l’APC en début de semaine dernière.

Hyun Chol Hae

source de l’illustration: KCNA/nkleadershipwatch modifié par mes services.

Pak Pong Ju en visite aux complexes d’acier de Hwanghae et à la Foire Internationale de Pyongyang

Pak Pong Ju, le nouveau premier ministre nord-coréen (un civil qui dispose aussi d’un « background » militaire) s’est rendu en visite au complexe d’acier de Hwanghae. Ces inspections ne le différencient pas de son prédécesseur Choe Yong Rim. Quel est donc l’impact de ces visites ? Plus Pak Pong Ju se montrera dans les structures économiques de la Corée du Nord, plus les ouvriers nord-coréens se rendront compte que les hommes politiques s’intéressent a leur sort. Cela peut paraitre banal néanmoins cela signifie que les politiciens nord-coréens sortent de leurs beaux appartements de Pyongyang et que donc quelque chose en Corée du Nord.

yongha

Relever sur cette photographie les caractères en latin de cet outil de production de la société nord-coréenne Ryonhwa (Visite de Pak Pong Ju (en compagnie de Ri Ryong Nam, un technocrate nord-coréen) lors de la foire Internationale de Pyongyang source : nkleadershipwatch/KCNA). Une question se pose : où sont les sociétés françaises en Corée du Nord ? (excepté Lafarge Ciment).

Visite de Kim Jong Eun au sein du Mémorial Kumumsan pour l’occasion du 81ème anniversaire de la création de l’armée nord-coréenne

kjucl_kmp_250413a

 (source: nkleadershipwatch/KCNA)

Kim Jong Eun a présidé un banquet relatif à l’anniversaire de la fondation de l’Armée nord-coréenne. Ce banquet avait tout de symbolique. D’une part les officiers civils (les vrais faux militaires) étaient habillées de leurs uniformes militaires (entre autre Jang Song Thaek, Choe Yong Rhae,  Ju Kyu Jang, Pak Do Chun,…). La seule personne qui n’a pas revêtit son uniforme militaire fut Kim Kyung Hee, la sœur de Kim Jong Il. Pak Pong Ju, le premier ministre nord-coréen, présent a la cérémonie, n’est pas un militaire (bien qu’il a longtemps coopéré avec des structures militaro-économiques nord-coréennes), c’est pour cela qu’il était vêtit de vêtements d’ouvrier.

etoile

L’étoile rouge est encerclée de rouge sur cette photographie (source: nkleadershipwatch/KCNA)

La garde des anciens généraux de l’armée était aussi présente à la cérémonie : citons entre autre :  O Kuk Ryol, Kim Yong Chun, Ri Yong Mu (que l’on n’avait pas vu depuis longtemps sur les avants de la scene politique nord-coréenne). A mes yeux manquaient entre autre Ri Ha Il et Pak Sae Bong. Ces deux personnes sont pourtant très importantes en Corée du Nord car elles contrôlent des structures économiques nord-coréennes.

Jang Song Thaek a effectué un discours oú il a loué Kim Il Sung. Dans la salle du banquet est également visible l’étoile de l’idéologie du Juche (l’idéologie nord-coréenne) qui est accrochée au plafond de la salle.

L’anniversaire de Kim Il Sung approche à grands pas

Demain, en la date du 15 avril auront lieu les cérémonies liées au 101ème anniversaire du fondateur de la Corée du Nord. C’est dans un contexte difficile que se dérouleront diverses cérémonies. Avant-hier de nouvelles statues commémorant Kim Il Sung et Kim Jong Il ont été dévoilées au quartier général du Ministère de la Sécurité Publique. Lors de la cérémonie furent présents entre autre Pak Pong Ju, le nouveau premier ministre nord-coréen et Kim Yong Chol, un général nord-coréen probablement responsable d’opérations anti-sud-coréennes.

7b445d90463e20cb_Kim-Il-Sung_5

Dans un même temps, la Corée du Nord refuse de négocier avec la Corée du Sud en ce qui concerne le futur de la Zone Economique de Kaesong. Les autorités nord-coréennes se refusent aussi de commenter les attaques informatiques sur des sites sud-coréens. Hyon Yong Chol, le chef de l’armée nord-coréenne affirme que la Corée du Nord n’est pas responsable des derniers événements.

Changements de cadres en Corée du Nord

La septième session de l’Assemblée  Nationale Populaire a laissé des séquelles sur certaines élites nord-coréennes. La décision la plus importante constitue le remplacement du premier ministre nord-coréen Choe Yong Rim par un proche de la famille des Kims : Pak Pong Ju. Le second fait à noter est la nomination de Choe Pu Il à la Commission de Défense Nationale

La troisième information cruciale est constituée par les remplacements de Kim Jong Gak (vice-maréchal de l’armée) et Ri Myong Su (responsable des forces internes) par Kim Kyok Shik (chef de l’armée nord-coréenne) et Choe Pue Il (général nord-coréen qui était dans le passe l’entraineur de Kim Jong Eun : tout deux sont nominés à la commission de défense nationale.

KKSPPJCPI

Les heureux nominés: Kim Kyok Shik, Pak Pong Ju, Choe Pu Il,  (de gauche à droite) – source des photographies: KCNA

Comment interpréter ces mouvements de cadres ?

Les personnes « évincées » ne le sont pas forcément. Il est probable que le mécanisme de rotation de postes fonctionne en Corée du Nord. Il est également probable que Ri Myong Su et Kim Jong Gak refacent surface au sein de la Commission de Défense Nationale. Bien qu’âgés de 70 ans, ils disposent encore de toutes leur capacités et de proches contacts avec la famille des Kims.

Il est intéressant de noter l’avènement de Pak Pong Ju et de Choe Pu Il. Tous deux sont des proches de la famille des Kims. Ils ont probablement été avances pour contrecarrer l’avancement du général Kim Kyok Shik (une personnalité plus éloignée de la famille des Kims).

Aucunes reformes économiques n’ont été annonce. Je chercherais cependant à retenir que l’économie est de plus en plus sous le contrôle de la fraction de Jang Song Thaek (et donc celle des Kims). Choe Yong Rim a pu être demis de ses fonctions, non seulement en raison de son âge (il est ne dans les années 30) mais aussi en raison de la force grandissante de sa fraction : qu’est-il aussi advenu de sa fille adoptée ? Choe Sun Hee travaillait au sein du ministère des affaires étrangères nord-coréennes.