Kim Pyong Il: nouvel ambassadeur nord-coréen en République Tchèque

Après avoir résidé 17 ans en Pologne, Kim Pyong-il, l’oncle de Kim Jong-eun a été nommé ambassadeur en République Tchèque.

Continue reading “Kim Pyong Il: nouvel ambassadeur nord-coréen en République Tchèque”

Séminaire à Varsovie consacrée à la crise nucléaire nord-coréenne

Le 14 novembre j’ai eu le plaisir de participer à un séminaire consacrée à la crise nucléaire nord-coréenne. Ce séminaire a pris place à l’Institut Polonais des Affaires Internationales (www.pism.pl), des photographies de l’événement sont disponibles ici. Une publication lié à cet événement sera disponible d’ici peu.

Essai nucléaire nord-corén: tout va bien à Pyongyang (seconde partie)

2013021200955_0

Source: chosun ilbo

Dans un meme temps, l’organe de propagande nord-coréen a décidé deffectuer un petit lifting pour le manteau de Kim Jong Il. Pour l’occasion de l’anniversaire du défunt leader ? Pour l’occasion de la nouvelle année lunaire ? Pour feter l’essai nucléaire ? Probablement parce que l’ancienne femme de Kim Jong Il, a cousu de ses mains prolétariennes l’anorak de Kim Jong Il (information de source nord-coréenne).

Essai nucléaire nord-corén: tout va bien à Pyongyang (première partie)

kcna

source Chosun Ilbo

Plutot que d’écrire un texte répétant ce scénario que nous connaissons d’avance, je souhaiterais revenir à la situation interne lié à cette essai. Le fait d’avoir mis en place une réunion du Bureau Politique juste avant le tir témoigne de l’unité de cette structure. Je pense personellement que le tir est coordonnée par l’armée nord-coréenne mais que le fait d’avoir prévenu les Etats-Unis et la Chine avant est une décision personelle de Kim Jong Eun. Rappelons aussi, seule la Chine fut prévenue lors du test 2006. La réaction internationale fut alors sans appel et critiqua ce qui se passa en Corée du Nord. Ce coup-ci je n’anticipe pas une réaction concrète de la part des Etats Unis et de la Corée du Sud et surement pas une opération militaire face à la Corée du Nord. Pourquoi ? Car nous ne savons pas de quoi dispose la Corée du Nord et celle-ci, en cas d’une réaction militaire occidentale, est capable du meilleur comme du pire.

Fermeture du complexe Kaesong ?

La Corée du Nord menace de fermer le complexe économique de Kaesong (une entité ou des sociétés sud-coréennes produisent des produits à l’aide la main d’œuvre nord-coréenne qualifiée et moins cher que les sud-coréens, le complexe est localisé en Corée du Nord près de la frontière sud-coréenne). Cela semble être peu probable, néanmoins une étude plus poussée de la situation permet de lancer la question suivante :

Où va la Corée du Nord ?

D’un coté le pays s’ouvre massivement à l’étranger, d’un autre coté la Corée du Nord continue de menacer le monde avec son arme nucléaire. Quelle est la logique ? Selon moi deux cas de figures se présentent :

–          D’une part, nous pouvons imaginer que le système est géré par différentes cliques qui possèdent plus ou moins d’importance dans le système nord-coréen. Une clique dirige par exemple les affaires militaires (pas forcément des militaires de carrière), d’autres dirigent le Parti etc. Ces cliques entrent en conflit et c’est ainsi qu’une asymétrie se forme au sein de la politique globale de la Corée du Nord.

–          D’autre part nous pouvons imaginer que le « leadership » nord-coréen est soudé

–          Quelle est mon opinion ? Je suppose que le leadership coréen est plus ou moins soudé et que la politique en cours mené par le régime nord-coréen est très calculée. En effet je ne crois pas que la Corée du Nord dispose de l’arme nucléaire pour attaquer une nation adverse mais plutôt en cas d’attaque de l’ennemi, la Corée du Nord serait prête à répondre concrètement.

On peut remarquer que le régime nord-coréen (ou plutôt les organes nord-coréens de propagande) ont un ennemi : il ne s’agit pas de la nouvelle présidente sud-coréenne mais de l’ancien président Lee Myung Bak qui n’était pas réputé pour mener une politique d’entente avec la Corée du Sud. Les organes de propagande cherchent donc à dire que la faute est au président précédent et qu’il faut revenir en arrière ou changer de politique si les sud-coréens souhaitent le maintien de la paix sur la Péninsule. Les cartes sont peut-être dans les mains de la présidente sud-coréenne Park Geun Hye.

lmb

Lee Myung Bak décrit dans les médias nord-coréens (source : KCNA)

Tir probablement réussi pour la Corée du Nord

 Image

Kim Yong Chol : un des responsable nord-coréen du programme nucléaire nord-coréen (source : Agence Yonhap).

Plus qu’un succès en ce qui concerne la fusée nord-coréenne, il s’agit d’un succès pour la Corée du Nord. D’une part celle-ci a réussi a faire partir sa fusée dans des conditions extrêmes. La fusée a probablement atteint le sud des Philippines.

Qui était informé de ce lancement ? Probablement l’Iran qui a déclaré il y’a quelques jours ne pas coopérer avec la Corée du Nord en ce qui concerne le développement d’un programme nucléaire. On peut plus que douter de cette affirmation néanmoins l’Iran souhait mentir (à tort) pour ne pas être associer au régime de Pyongyang.

Quelle sera la réaction de la communauté internationale ? Je prévois au mieux un renvoi à une date ultérieure des négociations en ce qui concerne le programme nucléaire nord-coréen. Quelle sera la réaction chinoise ? Probablement forte mais de courte durée : rappelons-le, dans le passé suite à un essai nucléaire nord-coréen, la Chine avait fermé l’accès à la Corée du Nord au pétrole pendant..24 heures. Cette fois-ci je n’imagine pas une réaction chinoise plus ferme, tout au mieux une condamnation verbale.

L’effet de surprise de Pyongyang (le lancement était prévu dans une semaine) me fait penser qu’une guerre avec la Corée du Sud est plus probable que dans le passé, en effet les nord-coréens se sont révélés cette fois ci plus rusé que dans le passé. L’effet de surprise est cependant à associer aux élections en Corée du Sud qui se dérouleront la semaine prochaine. Si celles-ci n’auraient pas lieu, la Corée du Nord aurait probablement attendu quelques jours de plus.