Kim Jong-eun Guides Match for Examining Women’s Football of National Sports Team

Kim Jong-eun Guides Match for Examining Women’s Football of National Sports Team.During his inspection, a former DPRK leader was noticed: Choe Ryong-hae. Choe Ryong-hae was dismissed from his functions probably for healt reasons. According to a former North Korean politician, Choe Ryong-hae is known for having heart issues. 

By the way according to the North Korean Press Agency, “The DPRK soccer team defeated the south Korean team 3:1 in the semifinals of the 2014 Asian U-14 Soccer Championship and advanced into the finals.     The championship started in Iran on August 4. It brought together players from eight countries including the DPRK, Thailand, Tajikistan and Iraq.     They were divided into two groups for group league matches. The DPRK belonged to Group A together with Saudi Arabia, Iran and East Timor. It beat the Saudi Arabian team 2:0, Iranian team 1:0 and drew with East Timor 2:2, placing first in the group to advance into semi-finals.  The finals will be held on August 13.  Continue reading “Kim Jong-eun Guides Match for Examining Women’s Football of National Sports Team”

Le gouvernement nord-coréen: une institution montante en force ?

Très souvent lorsqu’on évoque les institutions nord-coréennes, les analystes privilégient le parti communiste nord-coréen (le Parti du Travail coréen, le PTC), l’armée nord-coréenne (l’Armée Populaire de Corée, l’APC) au détriment d’autres structures politiques. En termes de pouvoir, je cherche à répeter souvent que celui-ci est dans les mains de ceux qui dirigent les structures politiques suivantes : le département de l’Organisation et de la Direction du Comité Central du PTC (le DOD) et dans une moindre mesure le département de la Propagande et de l’Agitation du Comité Central du PTC (le DPA), le bureau politique de l’APC (le BP de l’APC) et enfin le Secrétariat Personnel de Kim Jong Eun (le SP).

Continue reading “Le gouvernement nord-coréen: une institution montante en force ?”

Hwang Pyong-so: vice maréchal de l’APC

Hwang Pyong-so a éténominé vice-maréchal de l’APC. Cet homme politique civil a obtenu un nouveau poste sur l’échiquier nord-coréen en l’espace d’un mois.Hwang Pyong-so fait parti du noyau dur des élites nord-coréennes. Il est réputé pour-etre peu ouvert aux changements politiques et sociaux e Corée du Nord et est fortement imprégné de l’idéologie nord-coréenne. La question que l’on peut se poser est la suivante: quelle sera la réaction de l’APC face à cette nomination ? Des purges sont à prévoir ? La réponse est limpide à mes yeux: oui.

Ci-dessous des éléments de biographie relatifs à Hwang Pyong-so

Postes actuels

Directeur adjoint, département de l’Organisation et de la Direction, CC PTC.

Date et lieu de naissance

Années 40

Education

Université Kim Il-sung

Carrière

Avril 2014 : vice maréchal, APC

Mars 2014 : directeur, department de l’Organisation et de la Propagande, CC PTC

Avril 2011 : général 3 étoiles, APC

Septembre 2010 général 2 étoiles, APC ; membre délégué, CC PTC

Mai 2005 : directeur adjoint, department de l’organisation et de la propagande, CC PTC

WPK Central Committee Secretary Meets Delegation of European Politicians

Kim Yong Il, secretary of the Central Committee of the Workers’ Party of Korea (WPK), had a friendly talk with the visiting delegation of politicians from various political parties of Europe headed by Chief Executive Officer of Inter Mediate Jonathan Powell, former Downing Street Chief of Staff to Prime Minister Tony Blair, on Tuesday [Please remark the underlining of the connexion to Tony Blair].

Present there were Vice Department Director Pak Kun Gwang and other officials of the C.C., the WPK, Dr. Franz von Daeniken, board director of the Swiss Drossos Fund and former state secretary of the Ministry of Foreign Affairs of Switzerland, Wolfgang M. Nowak from the Social Democratic Party of Germany, spokesman of the executive board of the International Forum of Deutsche Bank and former director-general at the German Federal Chancellery, Par Nuder from the Social Democratic Party of Sweden, chairman of the board of the Third Swedish National Pension Fund and former minister for finance of Sweden, Edmond Alphandery from the Union of People’s Movement of France, president of French CNP International Insurance Company and former minister of economy of France, and other members of the delegation

Kim Yong Il is the member of the Kim family who is responsible for foreign relations. He’s reputated to be highly intelligent and to have a fine knowledge of the western world. Kim Yong Il is also a specialist of Japanese-North Korean relations. He visited several times Japan.

Edmond Alphandery is a famous French politician with a high knowledge on economics. He managed also several companies in France. Edmond Alphandery is especially known for his optimism.

Les proches de Kim Jong Eun (épisode 2): Kim Sung Nam

Dans la continuité de documents relatifs aux proches de Kim Jong Eun, aujourd’hui un texte relatif à Kim Sung Nam

Kim Sung Nam est au jour d’aujourd’hui vice-directeur du département du Parti chargé des relations internationales. Sa position de vice-directeur est relative au fait que celui-ci s’occupe tout particulièrement des relations avec la Chine. N’en 1942, il a étudié avec Kim Jong Il est appartenu à la famille élargie des Kims. Kim Sung Nam s’occupe non seulement du dossier politique mais depuis quelques années, il est également charge du dossier économique en coopération avec d’autres élites nord-coréennes. Il a notamment effectué des inspections économiques (visite de sociétés chinoises) dans le nord de la Chine où il était charge de voir où des ouvriers nord-coréens pourraient travailler. Jamais démis de ses fonctions, Kim Sung Nam peut être considere comme un fer de lance du système nord-coréen. Sa position au MAE lui permet d’être en relation avec des étrangers mais ces mêmes étrangers sont méfiants envers ce ministère lorsqu’il s’agit d’investissements en Corée du Nord. Il est également intéressant de noter que Kim Sung Nam a été le conseiller de Kim Il Sung, de Kim Jong Il est dorénavant de Kim Jong Eun. Son âge le voue à une courte carrière.

Les proches de Kim Jong Eun (épisode 1): Kim Yang Gon

Je souhaiterais lancer une série de documents relatifs aux proches de Kim Jong Eun. Ceux-ci rentrent dans le cadre d’un projet en cours de preparation de livre relatif aux élites nord-coréennes.

Kim Yang Gon est le directeur du département du Parti chargé des relations avec la Corée du Sud. Ce département cle (la Corée du Sud constitue une véritable manne financière pour la Corée du Nord) ne pouvait être que dans les mains d’un proche de Kim Jong Eun. Hors Kim Yang Gon est un cousin eloigne du leader nord-coréen et travaillait avec Kim Jong Il, le père de Kim Jong Eun. N’en 1942 et diplôme de la faculté de français de l’Université Kim Il Sung, Kim Yang Gon a rapidement commence sa carrière dès les années 70 dans le département des affaires étrangères du CC PTC. Dans les années 2000, il a ete nomme directeur de la banque d’investissement Taepung, société qui a rapidement cesse d’exister suite à des pressions militaires.

Kim Yang Gon est une personne centrale du système qui aurait été victime dans le passé d’un attentat à Pyongyang. Kim Yang Gon est d’un côté conservateur mais de l’autre en raison de ses fonctions, il connaît la réalité sud-coréenne (il s’y est rendu plusieurs fois) et les personnes employes au sein du département des affaires intercoréennes sont en général des personnes issues de la troisième génération des leaders nord-coréens (celles-ci sont nees dans les années 70). Kim Yang Gon est aussi un des artisans de la demilitarisation de l’économie nord-coréenne: en 2000 il a ete nommé conseiller auprès de la Commission de Défense Nationale, une organisation du Parti traitant des affaires militaire.

C’est pourquoi la personnalité de Kim Yang Gon est clé dans le cadre du futur des relations intercoreénnes.

Séminaire à Varsovie consacrée à la crise nucléaire nord-coréenne

Le 14 novembre j’ai eu le plaisir de participer à un séminaire consacrée à la crise nucléaire nord-coréenne. Ce séminaire a pris place à l’Institut Polonais des Affaires Internationales (www.pism.pl), des photographies de l’événement sont disponibles ici. Une publication lié à cet événement sera disponible d’ici peu.

Kim Jong Eun en inspection à l’université militaire Kim Jong Il.

Dans le passé Kim Jong Eun s’est rendu sur le campus d’autres établissements d’éducation militaire donc celui de l’université militaire Kim Il Sung.

Cette institution lutte avec l’université Mirim qui se spécialise dans la formation de pirates informatiques et de militaires. A note : la famille d’O Kuk Ryol est à la tête de l’Université Mirim. Ryo Chung Sok et Kim Jong Gak dominent la direction de l’Université militaire Kim Il Sung. Ryo Chung Sok est un proche collaborateur d’ Oh Kuk Ryol. Ils ont conjointement développé le concept de l’université Mirim, considérée comme secrète à ses débuts. Lors de cette visite Kim Jong Eun était accompagnée de Jang Jong Nam (chef de l’armée nord-coréenne), Choe Ryong Hae (chef du bureau politique de l’armée nord-coréenne) et de Ma Won Chun (vice directeur au sein du département financier du PTC).

Je tiens également à souligner que Kim Jong Gak est un ancien chef de l’armée de la Corée du Nord. Bien que celui-ci ait été démis de ses fonctions, ils continuent de jouer d’une fonction importante à savoir la formation des futures élites militaires de la Corée du Nord. Ce poste est tout aussi stratégique que celui de chef de l’APC car il responsabilise envers le future armée de la Corée du Nord. Sa nomination à l’égard de Ryo Chong Sok (sur l’image à la une) permet de contrebalancer le pouvoir d’Oh Kuk Ryol (du moins dans le domaine académique).

La construction d’un nouvel établissement militaire n’est pas surprenant. Son appellation du nom de l’ancien dirigeant nord-coréen n’est pas également une surprise : les idéologues nord-coréens cherchent à renforcer l’attrait militaire de Kim Jong Il, chose difficile pour un politique ne disponsa t d’aucune formation militaire réelle (excepté un court séjour en RDA).