La reproduction des élites nord-coréennes

Les cadres de l’appareil politique nord-coréen issus de l’ancienne génération cherchent à maintenir coute que coute leur pouvoir. A la différence des élites occidentales et un peu à la manière des élites soviétiques[1], les élites nord-coréennes disposent de privilèges nettement plus étendus que ceux des élites occidentales. Ces élites habitent dans des quartiers sécurisés et séparés du « commun des mortel » nord-coréen.

Continue reading “La reproduction des élites nord-coréennes”

Le bureau 54 : de là est partie la purge de Jang Sung Thaek ?

Le bureau 54 était à la base une institution qui était sous le contrôle de Jang Sung Thaek. La marionnette de Jang Sung Thaek au sein de ce bureau n’était d’autre que Jang Su Kil, décédé en novembre 2013. Le bureau 54 était responsable de l’approvisionnement de l’APC en essences et autres matières premières. Le responsable du parti à la tête du bureau 54 était Ri Yong Ha.

Continue reading “Le bureau 54 : de là est partie la purge de Jang Sung Thaek ?”

Livre sur les élites nord-coréennes

Pour ceux qui souhaiteraient acheter mon dernier ouvrage sur les élites nord-coréennes, je vous propose de le commander ici

Jang Sung Thaek a été exécuté ?

Les médias nord coréens reportent que Jang Song Thaek aurait été exécuté suite à un procès express. Cependant en observant les illustrations il semblerait que l’image du procès aurait été grossièrement manipulé…manipulation ou choc au sein des élites nord-coréennes ? Eléments de réponse dans le commentaire attaché ici.

 

Des médecins nord-coréens en Chine : pas les premiers, pas les derniers.

Les médias sud-coréens sont friands d’histoires évoquant le sort de médecins nord-coréens engagés en Chine. Ceux-ci travailleraient dans des hôpitaux chinois et une majeure partie de leur salaire seraient reverser a des fonds spéciaux destinés à alimenter les fonds de la famille des Kims.

Il est cependant possible de trouver des médecins dans d’autres régions du monde qui sont même plus exotiques.

La Corée du Nord emploie ses médecins non seulement en Chine mais également aux quatre coins de la planète : ceux-ci sont employés notamment en Afrique Noire (dans le cadre d’accords humanitaire entre la RPDC et certains pays africains) mais également en Europe : notamment en Europe Centrale (Pologne, République Tchèque) ou ils officient de manière plus ou moins légale. En Pologne, ces docteurs proposent des services d’acupuncture et sont basés sur la mer baltique. Tous ont eu une formation de base acquise au sein de l’Académie Koryo.

Les polonais les connaissant sont très friands de leurs services (à la différence des chinois qui font tout pour éviter les services de médecins nord-coréens en Chine)

krldUn médecin nord-coréen opérant en Pologne (source : journal polonais)

Elites nord-coréennes en fuite …

Les médias grouillent d’informations concernant les fuites de nord-coréens. Dernièrement c’est une fille d’un fonctionnaire du Ministère de la Sécurité Publique qui a été déclarée comme en fuite après avoir quitter la ville de Pékin ou elle était lycéenne (plus probablement étudiante). Les médias évoquent aussi ponctuellement le sort et les difficultés d’adaptation des 25 000 nord-coréens qui habitent actuellement en Corée du Sud. Cependant il faut savoir que de nombreux autres nord-coréens quittent de manière définitive la Corée du Nord.

silhouette d'un homme d'affaires courant

Source de l’illustration: voldoiseau.mondoblog.org

En général, ces fuites d’élites ont lieu à l’étranger. Cela signifie qu’elles ne quittent pas la Corée du Nord au départ de celle-ci mais profitent plutôt d’une escapade à l’étranger. C’est ainsi que de nombreux fonctionnaires commerciaux de sociétés nord-coréennes se sont enfuit alors qu’ils étaient par exemple en mission en Chine ou en Russie. On connait aussi le cas de fuites de travailleurs nord-coréens (tout particulièrement dans le domaine du bâtiment) basés en Europe et en Russie. Les jolies serveuses des restaurants. Il serait même probable que la fermeture du restaurant nord-coréen aux Pays-Bas aurait été à mettre en relation avec les envies de fuites de l’équipe nord-coréenne qui y était employée. On sait que certaines serveuses ont fuit de leurs restaurants en Chine et au Cambodge. Difficile de dire ou celles-ci sont actuellement. Difficile également de dire, si celles-ci sont réellement en fuite où si celles-ci se sont « enfuîtes » afin de changer de rôle et de devenir espion pour les comptes de Pyongyang. Difficile de dire aussi si certaines élites nord-coréennes que l’on considère comme mortes ne sont pas en réalité en fuite ou en exil. En effet selon des sources sud-coréennes, des fonctionnaires nord-coréens qui seraient responsables de la politique monétaire inflationniste de la Corée du Nord auraient été récemment vus en Europe…info ? Intox ? Cela n’a pas réellement d’importance, ce qui est crucial ici, c’est que nous continuons de mal connaitre les élites nord-coréennes en sous-estimant les scénarios présentés ci-dessus.