Purge au sein du département administratif du Comité Central du Parti du Travail de Corée

La purge de Jang Sung Thaek a entrainé la disparition de nombreuses figures du Parti du Travail Coréen (le parti communiste nord-coréen). Il est tout à fait intéressant de noter que la direction du département de l’administration a été tout simplement liquidée suite à la purge de l’oncle de Kim Jong Eun. Tout cela signifie que ce département était clé dans le système nord-coréen.

Il est également intéressant de noter que la direction du département de l’Organisation et de la Propagande n’a pas été touché par les purges liées à Jang. Hwang Pyong So, Kim Kyong Ok, directeur de ce dèpartement ont conservé leur postes.  

Direction du Département Administratif du CC PTC (direction à la date du 1 septembre 2013)

 Clipboard02

Anciens cadres du département de l’administration du CC PTC

Jang Kim Song (né en 1979)

Fils de Jang Sung Thaek. Ancien employé au sein du département administratif du PTC. Il était également gestionnaire adjoint d’une société nord-coréenne dans le domaine de l’agroalimentaire.

Choe Pyung Hee

Ancien directeur adjoint du département administratif du CC PTC.

Ri Ryong Ha

Ancien directeur adjoint du département administratif du CC PTC. Ri Ryong Ha (né en 1947) était ainsi le collaborateur de Jang Sung Thaek qui quant à lui était le directeur de ce département

Pak Chun Hong

Ancien directeur administratif du département administratif du CC PTC. Exécuté.

Direction du Département Administratif du CC PTC (direction à la date du 1er janvier 2013)

NOUVELLE DIRECTION

Direction du Département Administratif du CC PTC (direction à la date du 1er janvier 2013)

Processus informationnel et Corée du Nord: étude de cas du décès de l’ancienne petite amie de Kim Jong Eun

Comme à leur habitude, les médias ne cessent de déformer la réalité en fournissant des informations qui ne sont pas justes ou qui sont déformés. Dans le cas de Hyun Song Wol, l’ancienne petite amie de Kim Jong Eun, les informations que nous avons reçu sont probablement (mais pas forcément) fausses.

Prenons le cas de Hyun Song Wol, l’ancienne petite amie de Kim Jong Eun.

Une information A a été obtenue de la Corée du Nord

a

Celle-ci a probablement eu la tonalité suivante : une personne du groupe Unhasu a disparu. Les médias ont cherché à en savoir plus. La source (si basée en Corée du Nord) réponds lentement (généralement les nord-coréens répondent lentement aux requêtes étrangères) et sait qu’elle ne peut en dire trop par voie électronique. Si la source est basée en Chine, alors celle-ci peut-être considérée comme douteuse, dans la mesure où elle n’est pas directement basée en Corée du Nord. Cependant dans ce cas, le flux d’information entre les médias et cette source est nettement plus rapide (pas de problèmes concernant l’accès à Internet en Chine) mais moins sur. 

b

Une analyse similaire a été faite par mon collègue Andray Abrahamian dans laquelle il évoque l’approche « scientifique » d’un journaliste britannique dans un texte diffusé ici

Les médias en question cherchent alors à en savoir plus, et la selon l’imagination et les motivations de l’auteur, les informations sont soient inventés, soit modifiées soit « retravaillées ». Il en ressort alors une information B qui n’a gardé qu’un seul élément réel originaire de la source dans ce cas le fait que « quelqu’un de proche de Kim Jong Eun manque à l’appel dans l’orchestre Unhasu.

c

Peut importe la vérité, ce qui compte surtout  court terme, ce sont les réunions familiales entre des nord et des sud-coréens ainsi que le sort de la population nord-coréenne. 

Ce qui a pu nous échapper des célébrations de la Guerre de Corée

Lors des 60èmes célébrations de la Guerre de Corée. Il a été possible d’observer certaines personnalités qui avaient disparu de l’horizon des élites nord-coréennes : cela signifie donc que quand un dignitaire nord-coréen perd sa position dans la hiérarchie d’une structure donnée, cela ne signifie pas qu’il disparait de la scène politique. Bien au contraire il semblerait qu’un modèle de rotation de postes existe dans le système politique nord-coréen. Continue reading “Ce qui a pu nous échapper des célébrations de la Guerre de Corée”

Choe Ryong Hae est de retour à Pyongyang.

Choe Ryong Hae (encerclé en vert) est rentré par un vol spécial d’Air Koyo à Pyongyang accompagné de Kim Song Nam (encerclé en violet), un très proche conseiller de Kim Jong Eun qui s’occupe tout particulièrement du dossier chinois. Choe Ryong Hae a été accueilli par Kim Yong Il (encerclé en vert). Relevons également le costume militaire de Choe Ryong Hae bien que celui-ci est avant tout un officiel du PTC.

retour

Source de l’illustration : Rodong Sinmun

Une influence grandissante de l’armée ?

L’équilibre nord-coréen militaro-politique semble être de moins en moins viable. D’une part Kim Jong Eun effectue des visites en tant que civil au sein de structures civils (au sein du département de l’industrie légère). D’autre part on le voit présent lors de visites d’usines militaires. Continue reading “Une influence grandissante de l’armée ?”

Le maitre face à ses élèves

Le trois février 2013 a eu lieu une rencontre élargi de la Commission Centrale. Cette organisme à la fois civil et militaire, de 19 membres, est responsable du contrôle des entités militaires. Certains d’ entre-eux sont des militaires, d’autres des civils de formation. Ce qui m’a frappé lors de cette réunion est le fait que Kim Jong Eun ait présenté comme étant le maitre de classe (선생) face à ses élèves (학생) qui en vérité sont les véritables maitres de la Corée du Nord . A noter lors de ce rendez-vous : la présence de Pak Do Chun (figure visible montante des élites nord-coréennes, il ne fait pas partie de cette commission mais a participé à cette réunion). Pak Do Chun est depuis longtemps une figure de proue du régime nord-coréen. Il possède non seulement des responsabilités politiques mais aussi militaires.  

KCU-PTC

Encerclé de vert : Ju Kyu Jang, encerclé de rouge : Pak Do Chun.  (source: KCNA, nkleadershipwatch.com)

Les membres de la Commission Militaire Centrale

Nom Racines
Kim Jong Un civil
Choe Ryong Hae civil
Hyon Yong Chol militaire
Kim Yong Chun militaire
Kim Jong Gak militaire
Kim Myong Kuk militaire
Kim Kyong Ok civil
Kim Won Hong militaire
Ri Pyong Chol militaire
Choe Pu Il civil
Kim Yong Chol militaire
Yun Jong Rim militaire
Ju Kyu Jang civil
Choe Kyong Song militaire
Jang Song Thaek civil
Hyon Chol Ae militaire
Ri Myong Su militaire
Kim Rak Gyon militaire