Les proches de Kim Jong Eun (épisode 2): Kim Sung Nam

Dans la continuité de documents relatifs aux proches de Kim Jong Eun, aujourd’hui un texte relatif à Kim Sung Nam

Kim Sung Nam est au jour d’aujourd’hui vice-directeur du département du Parti chargé des relations internationales. Sa position de vice-directeur est relative au fait que celui-ci s’occupe tout particulièrement des relations avec la Chine. N’en 1942, il a étudié avec Kim Jong Il est appartenu à la famille élargie des Kims. Kim Sung Nam s’occupe non seulement du dossier politique mais depuis quelques années, il est également charge du dossier économique en coopération avec d’autres élites nord-coréennes. Il a notamment effectué des inspections économiques (visite de sociétés chinoises) dans le nord de la Chine où il était charge de voir où des ouvriers nord-coréens pourraient travailler. Jamais démis de ses fonctions, Kim Sung Nam peut être considere comme un fer de lance du système nord-coréen. Sa position au MAE lui permet d’être en relation avec des étrangers mais ces mêmes étrangers sont méfiants envers ce ministère lorsqu’il s’agit d’investissements en Corée du Nord. Il est également intéressant de noter que Kim Sung Nam a été le conseiller de Kim Il Sung, de Kim Jong Il est dorénavant de Kim Jong Eun. Son âge le voue à une courte carrière.

Les proches de Kim Jong Eun (épisode 1): Kim Yang Gon

Je souhaiterais lancer une série de documents relatifs aux proches de Kim Jong Eun. Ceux-ci rentrent dans le cadre d’un projet en cours de preparation de livre relatif aux élites nord-coréennes.

Kim Yang Gon est le directeur du département du Parti chargé des relations avec la Corée du Sud. Ce département cle (la Corée du Sud constitue une véritable manne financière pour la Corée du Nord) ne pouvait être que dans les mains d’un proche de Kim Jong Eun. Hors Kim Yang Gon est un cousin eloigne du leader nord-coréen et travaillait avec Kim Jong Il, le père de Kim Jong Eun. N’en 1942 et diplôme de la faculté de français de l’Université Kim Il Sung, Kim Yang Gon a rapidement commence sa carrière dès les années 70 dans le département des affaires étrangères du CC PTC. Dans les années 2000, il a ete nomme directeur de la banque d’investissement Taepung, société qui a rapidement cesse d’exister suite à des pressions militaires.

Kim Yang Gon est une personne centrale du système qui aurait été victime dans le passé d’un attentat à Pyongyang. Kim Yang Gon est d’un côté conservateur mais de l’autre en raison de ses fonctions, il connaît la réalité sud-coréenne (il s’y est rendu plusieurs fois) et les personnes employes au sein du département des affaires intercoréennes sont en général des personnes issues de la troisième génération des leaders nord-coréens (celles-ci sont nees dans les années 70). Kim Yang Gon est aussi un des artisans de la demilitarisation de l’économie nord-coréenne: en 2000 il a ete nommé conseiller auprès de la Commission de Défense Nationale, une organisation du Parti traitant des affaires militaire.

C’est pourquoi la personnalité de Kim Yang Gon est clé dans le cadre du futur des relations intercoreénnes.

Corée du Nord 1 Chine 1

D’une part Kim Jong-eun s’est entretenu avec le président mongol Tsakhia Elbegdorj (tout en évitant toute conférence officielle), d’autre part les autorités de propagande nordcoréennes se sont fait le plaisir de souligner le rôle de la Chine dans le sanglant conflit avec la Corée du Sud afin de montrer que Pékin reste un allié proche de Pyongyang.

Au final la visite du président mongol en Corée du Nord a eu pour but de montrer que non seulement la Corée du Nord cherche de nouveaux alliés mais que d’autres part la politique militaire de la Corée du Nord n’infléchit pas: en effet les dignitaires mongols et nord-coréens ont eu tout particuliérement l’occasion de regarder des défilés militaires.

Il me semblerait que la Corée du Nord s’ouvre politiquement tout en restant principalement axé sur des partenaires asiatiques (du moins du point de vue politique), ece qui concerne les questions économiques, la coopération entre la Corée du Nord et des pays étrangers, elle ne se limite pas à l‘Asie.

Organisation d’une conférence des officiers politiques de l’APC

Entre le 22 et 23 octobre s’es déroulé une rencontre politique de l’APC ou ont pris la parole Kim Jong Eun et Choe Ryong Hae (directeur du bureau politique de l’APC). Furent présent également d’autres officiers militaires politiques tel que Choe Pu Il, Kim Wong Hong et Kim Chang Sop. A noter la présence de jeunes officiers de l’APC âgés de 30-35 ans.

2013-10-25-02-02

 

source; Rodong Sinmun

Corruption et loyauté en Corée du Nord

Kim Jong Eun et sa cohorte continue de pratiquer dur comme fer la politique promulguée par son père concernant la corruption des plus hauts fonctionnaires. Kim Jong Il avait pour habitude de donner des produits de luxe aux élites nord-coréennes que ce soient des personnes de sa famille de son proche entourage ou des cadres du PTC et de l’APC.

Kim Jong Eun continue d’appliquer cette politique. C’est du moins ce qu’affirment les sources sud-coréennes. En effet en se basant sur un rapport délivré au Parlement sud-coréen. Les importations de biens de luxe vers la Corée du Nord entre 2011 et 2012 ont plus que doublés en passant de 300 à 645 millions de dollars. Les biens de luxe en question sont des parfums, des voitures, de la hi-fi, de l’équipement pour la maison, des saunas, des systèmes de chauffage sans oublier des alcools de luxe (notamment de France bien que ce soit interdit), des montres suisses…

Pourquoi pratiquer une telle politique ? pour s’assurer de la loyauté de ses partenaires, pour s’assurer de leur soutien en cas de chute du système et surtout pour que celles-ci se rendent compte que seul Kim Jong Eun peut leurs assurer un niveau de vie élevé. Dans une telle configuration les élites en question ne chercheront pas à renverser le jeune leader nord-coréen. Eventuellement elles peuvent chercher à en « demander » plus. A leurs risques et périls…

Les personnes qui en « profitent » le plus appartiennent aux familles qui tiennent les rênes en Corée du Nord. Ces familles ont été décrites dans une de mes publications disponibles ici.