Suite des inspections de nuits de Kim Jong Eun : visite au mont Madu

Kim Jong Eun a continué d’effectuer ses inspections nocturnes (voir le texte Revue de la section des parachutistes de l’armée populaire nord-coréenne).

. Le 23 janvier 2014, il a été vu au mont Madu, lieu au sein duquel il a observé les exercices tactiques de l’unité numéro 323 de l’APS.

Je tiens à faire remarquer tout particulièrement la présence de Ri Pyong Chol (encerclé de rouge – ancien chef-adjoint de l’APC et actuel chef de l’état major des forces aériennes nord-coréennes) qui semble être un tuteur de Kim Jong Eun. La rotation des postes de ce général 4 étoiles est également à souligner et confirme ma thèse qu’une dégradation de grade ne signifie pas automatiquement qu’un politique considéré disparait automatiquement de la scène politique nord-coréenne.

Lors de cet événement fut également présent Hwang Pyong So, directeur adjoint du département de l’organisation et de la direction (CC PTC), Man Won Chun (le directeur adjoint des finances du PTC et responsable de projets architecturaux de la RPDC) et d’autres militaires nord-coréens (Ri Yong Gil (chef de l’état major nord-coréen et Kim Yong Chol -encerclé de vert-, responsable du bureau de la reconnaissance de l’APC et chef adjoint de l’état major nord-coréen).

madu

Un bateau nord-coréen à Panama: est-ce l’œuvre de Kim Kyok Shik ?

Les autorités panaméennes ont trouvé un bateau contenant des de l’équipement militaire sur un drapeau nord-coréen. Les 35 personnes nord-coréennes à bord de ce bateau ont été arrêtées.

Est-il possible que ce transport militaire ait été lié à la visite de Kim Kyok Shik à Cuba ? Kim Kyok Shik est l’un des leaders de l’armée nord-coréenne. Dans le passé il était notamment responsable de transactions entre la Corée du Nord et certains pays africains. La Corée du Nord exportait beaucoup d’armes dans cette région dans les années 80.

kimkyokKim Kyok Shik et Raul Castro (source: CNN)

Est-ce que des sanctions peuvent être alors prises à l’égard de Kim Kyok Shik ? Cela est tout à fait possible dans la mesure ou les autorités nord-coréennes apprécient mal les erreurs de leurs leadership. Il pourrait etre remplacé par Kim Yong Chol.

Kim Kyok Sik est cependant proche de la Chine, pays avec lequel ce général entretient de proches relations. Sa démission parait donc peu probable.

Une influence grandissante de l’armée ?

L’équilibre nord-coréen militaro-politique semble être de moins en moins viable. D’une part Kim Jong Eun effectue des visites en tant que civil au sein de structures civils (au sein du département de l’industrie légère). D’autre part on le voit présent lors de visites d’usines militaires. Continue reading “Une influence grandissante de l’armée ?”

Le maitre face à ses élèves

Le trois février 2013 a eu lieu une rencontre élargi de la Commission Centrale. Cette organisme à la fois civil et militaire, de 19 membres, est responsable du contrôle des entités militaires. Certains d’ entre-eux sont des militaires, d’autres des civils de formation. Ce qui m’a frappé lors de cette réunion est le fait que Kim Jong Eun ait présenté comme étant le maitre de classe (선생) face à ses élèves (학생) qui en vérité sont les véritables maitres de la Corée du Nord . A noter lors de ce rendez-vous : la présence de Pak Do Chun (figure visible montante des élites nord-coréennes, il ne fait pas partie de cette commission mais a participé à cette réunion). Pak Do Chun est depuis longtemps une figure de proue du régime nord-coréen. Il possède non seulement des responsabilités politiques mais aussi militaires.  

KCU-PTC

Encerclé de vert : Ju Kyu Jang, encerclé de rouge : Pak Do Chun.  (source: KCNA, nkleadershipwatch.com)

Les membres de la Commission Militaire Centrale

Nom Racines
Kim Jong Un civil
Choe Ryong Hae civil
Hyon Yong Chol militaire
Kim Yong Chun militaire
Kim Jong Gak militaire
Kim Myong Kuk militaire
Kim Kyong Ok civil
Kim Won Hong militaire
Ri Pyong Chol militaire
Choe Pu Il civil
Kim Yong Chol militaire
Yun Jong Rim militaire
Ju Kyu Jang civil
Choe Kyong Song militaire
Jang Song Thaek civil
Hyon Chol Ae militaire
Ri Myong Su militaire
Kim Rak Gyon militaire

Tir probablement réussi pour la Corée du Nord

 Image

Kim Yong Chol : un des responsable nord-coréen du programme nucléaire nord-coréen (source : Agence Yonhap).

Plus qu’un succès en ce qui concerne la fusée nord-coréenne, il s’agit d’un succès pour la Corée du Nord. D’une part celle-ci a réussi a faire partir sa fusée dans des conditions extrêmes. La fusée a probablement atteint le sud des Philippines.

Qui était informé de ce lancement ? Probablement l’Iran qui a déclaré il y’a quelques jours ne pas coopérer avec la Corée du Nord en ce qui concerne le développement d’un programme nucléaire. On peut plus que douter de cette affirmation néanmoins l’Iran souhait mentir (à tort) pour ne pas être associer au régime de Pyongyang.

Quelle sera la réaction de la communauté internationale ? Je prévois au mieux un renvoi à une date ultérieure des négociations en ce qui concerne le programme nucléaire nord-coréen. Quelle sera la réaction chinoise ? Probablement forte mais de courte durée : rappelons-le, dans le passé suite à un essai nucléaire nord-coréen, la Chine avait fermé l’accès à la Corée du Nord au pétrole pendant..24 heures. Cette fois-ci je n’imagine pas une réaction chinoise plus ferme, tout au mieux une condamnation verbale.

L’effet de surprise de Pyongyang (le lancement était prévu dans une semaine) me fait penser qu’une guerre avec la Corée du Sud est plus probable que dans le passé, en effet les nord-coréens se sont révélés cette fois ci plus rusé que dans le passé. L’effet de surprise est cependant à associer aux élections en Corée du Sud qui se dérouleront la semaine prochaine. Si celles-ci n’auraient pas lieu, la Corée du Nord aurait probablement attendu quelques jours de plus.