Corée du Nord 1 Chine 1

D’une part Kim Jong-eun s’est entretenu avec le président mongol Tsakhia Elbegdorj (tout en évitant toute conférence officielle), d’autre part les autorités de propagande nordcoréennes se sont fait le plaisir de souligner le rôle de la Chine dans le sanglant conflit avec la Corée du Sud afin de montrer que Pékin reste un allié proche de Pyongyang.

Au final la visite du président mongol en Corée du Nord a eu pour but de montrer que non seulement la Corée du Nord cherche de nouveaux alliés mais que d’autres part la politique militaire de la Corée du Nord n’infléchit pas: en effet les dignitaires mongols et nord-coréens ont eu tout particuliérement l’occasion de regarder des défilés militaires.

Il me semblerait que la Corée du Nord s’ouvre politiquement tout en restant principalement axé sur des partenaires asiatiques (du moins du point de vue politique), ece qui concerne les questions économiques, la coopération entre la Corée du Nord et des pays étrangers, elle ne se limite pas à l‘Asie.

Organisation d’une conférence des officiers politiques de l’APC

Entre le 22 et 23 octobre s’es déroulé une rencontre politique de l’APC ou ont pris la parole Kim Jong Eun et Choe Ryong Hae (directeur du bureau politique de l’APC). Furent présent également d’autres officiers militaires politiques tel que Choe Pu Il, Kim Wong Hong et Kim Chang Sop. A noter la présence de jeunes officiers de l’APC âgés de 30-35 ans.

2013-10-25-02-02

 

source; Rodong Sinmun

La Sécurité Interne: le cas de la Corée du Nord

Je vous invite à lire mon dernier article intitulé «  la sécurité interne : le cas de la Corée du Nord » publié dans l’ouvrage analytique  „National Security – definition, character and determinants” sous la rédaction de Bronislaw Sitek et d’Aleksandra Uklei. Le texte peut être consulté et téléchargé ici.

Y’a t-il une menace nord-coréenne ?

Analyse de la menace nord-coréenne suite aux sanctions proposées par l’Organisation des Nations Unis. Ce discours ne remet-il pas en cause la coopération entre la Corée du Nord et des pays étrangers ?

Le maitre face à ses élèves

Le trois février 2013 a eu lieu une rencontre élargi de la Commission Centrale. Cette organisme à la fois civil et militaire, de 19 membres, est responsable du contrôle des entités militaires. Certains d’ entre-eux sont des militaires, d’autres des civils de formation. Ce qui m’a frappé lors de cette réunion est le fait que Kim Jong Eun ait présenté comme étant le maitre de classe (선생) face à ses élèves (학생) qui en vérité sont les véritables maitres de la Corée du Nord . A noter lors de ce rendez-vous : la présence de Pak Do Chun (figure visible montante des élites nord-coréennes, il ne fait pas partie de cette commission mais a participé à cette réunion). Pak Do Chun est depuis longtemps une figure de proue du régime nord-coréen. Il possède non seulement des responsabilités politiques mais aussi militaires.  

KCU-PTC

Encerclé de vert : Ju Kyu Jang, encerclé de rouge : Pak Do Chun.  (source: KCNA, nkleadershipwatch.com)

Les membres de la Commission Militaire Centrale

Nom Racines
Kim Jong Un civil
Choe Ryong Hae civil
Hyon Yong Chol militaire
Kim Yong Chun militaire
Kim Jong Gak militaire
Kim Myong Kuk militaire
Kim Kyong Ok civil
Kim Won Hong militaire
Ri Pyong Chol militaire
Choe Pu Il civil
Kim Yong Chol militaire
Yun Jong Rim militaire
Ju Kyu Jang civil
Choe Kyong Song militaire
Jang Song Thaek civil
Hyon Chol Ae militaire
Ri Myong Su militaire
Kim Rak Gyon militaire