Some left but some stay: a quick review of the election to the SPA

Analyzing the list of people who were chosen at the new SPA (Supreme People Assembly of North Korea) election, we can notice that as usually the same people were chosen as in previous elections except some little changes. It would be a great challenge to analyze each person chosen to the SPA, therefore I would like to provide some information concerning only a minor part of these people.

The Jang dream team

Some people associated to Jang Sung Thaek (the uncle of Kim Jong Eun who was executed in December 2013) were chosen to the SPA session including:

Ri Chol – the former tutor of Kim Jong Eun – who was supposedly dead…according to South Korean newspapers.

Ji Jae Ryong – the DPRK ambassador to China- was also chosen. Ji Jae Ryong is considered as a former friend of Jang Sung Thaek. Jang Sung Thaek was responsible for his nomination as an ambassador of the DPRK to the former Yugoslavia in the 80’s.

Ri Kwang Gun – a NK technocrat who worked in Germany and Bangladesh – was also reelected. He was responsible for some of the business of the Jang family. Maybe some of them had betrayed Jang ? That’s also a possibility which may explain that they are still alive (I personally do believe that the reality is more complicated).

Interestingly Mun Kyong Dok (the head of the KWP in Pyongyang and a jovial friend of Jang Sung Thaek) was not elected.

Other nominations

Long-term associates of Kim Jong Il were reelected. This was done in order to maintain the Pact of Stability between Kim Jong Eun and the DPRK leadership. Among them we can quote:

Ri Ul Sol, Yang Hong Sop,  Jo Yon Jun, O Kuk Ryol, Kim Yong Ju (Kim Jong Eun uncle and Kim Il Sung brother), Kim Kyok Shik, Ju Kyu Jang, Kim Yong Dae, Kim Yong Nam, Kang Sok Ju, Ro Tu Chol, Pyong In Son, Choe Pu Il, Pak Pong Ju, Choe Hwi, Ma Won Chun, Jon Yon Jon, Kim Kye Kwan, An Kum Chol, Kim Kyong Hui, Kim Yong Chun, Sim Chol Ho, O Il Jong, Hwang Pyong So, Ri Kil Song (the former procurator of the DPRK, a 90 years old politician), Kim Wan Su, Kim Ki Nam, Pak Ui Chun, O Kum Chol, Thae Jong Su, O Su Yong (one of my favorite politician in terms of influence over the DPRK)…and many others

Own conclusions

The family of Kim Jong Eun is not fully visible in the list of SPA delegates. Kim Jong Eun was selected at the 111 place (is it not sweet ?), Kim Jong Nam, an enemy of Kim Jong Eun and a half-brother of the leader, was not chosen. He’s supposedly under the protection of the Chinese police. How long ? We do not know.

Les proches de Kim Jong Eun (épisode 2): Kim Sung Nam

Dans la continuité de documents relatifs aux proches de Kim Jong Eun, aujourd’hui un texte relatif à Kim Sung Nam

Kim Sung Nam est au jour d’aujourd’hui vice-directeur du département du Parti chargé des relations internationales. Sa position de vice-directeur est relative au fait que celui-ci s’occupe tout particulièrement des relations avec la Chine. N’en 1942, il a étudié avec Kim Jong Il est appartenu à la famille élargie des Kims. Kim Sung Nam s’occupe non seulement du dossier politique mais depuis quelques années, il est également charge du dossier économique en coopération avec d’autres élites nord-coréennes. Il a notamment effectué des inspections économiques (visite de sociétés chinoises) dans le nord de la Chine où il était charge de voir où des ouvriers nord-coréens pourraient travailler. Jamais démis de ses fonctions, Kim Sung Nam peut être considere comme un fer de lance du système nord-coréen. Sa position au MAE lui permet d’être en relation avec des étrangers mais ces mêmes étrangers sont méfiants envers ce ministère lorsqu’il s’agit d’investissements en Corée du Nord. Il est également intéressant de noter que Kim Sung Nam a été le conseiller de Kim Il Sung, de Kim Jong Il est dorénavant de Kim Jong Eun. Son âge le voue à une courte carrière.

Les proches de Kim Jong Eun (épisode 1): Kim Yang Gon

Je souhaiterais lancer une série de documents relatifs aux proches de Kim Jong Eun. Ceux-ci rentrent dans le cadre d’un projet en cours de preparation de livre relatif aux élites nord-coréennes.

Kim Yang Gon est le directeur du département du Parti chargé des relations avec la Corée du Sud. Ce département cle (la Corée du Sud constitue une véritable manne financière pour la Corée du Nord) ne pouvait être que dans les mains d’un proche de Kim Jong Eun. Hors Kim Yang Gon est un cousin eloigne du leader nord-coréen et travaillait avec Kim Jong Il, le père de Kim Jong Eun. N’en 1942 et diplôme de la faculté de français de l’Université Kim Il Sung, Kim Yang Gon a rapidement commence sa carrière dès les années 70 dans le département des affaires étrangères du CC PTC. Dans les années 2000, il a ete nomme directeur de la banque d’investissement Taepung, société qui a rapidement cesse d’exister suite à des pressions militaires.

Kim Yang Gon est une personne centrale du système qui aurait été victime dans le passé d’un attentat à Pyongyang. Kim Yang Gon est d’un côté conservateur mais de l’autre en raison de ses fonctions, il connaît la réalité sud-coréenne (il s’y est rendu plusieurs fois) et les personnes employes au sein du département des affaires intercoréennes sont en général des personnes issues de la troisième génération des leaders nord-coréens (celles-ci sont nees dans les années 70). Kim Yang Gon est aussi un des artisans de la demilitarisation de l’économie nord-coréenne: en 2000 il a ete nommé conseiller auprès de la Commission de Défense Nationale, une organisation du Parti traitant des affaires militaire.

C’est pourquoi la personnalité de Kim Yang Gon est clé dans le cadre du futur des relations intercoreénnes.

Ouverture du parc aquatique Munsu à Pyongyang

Bien que cet événement soit symbolique et que les habitants de Pyonyang aient d’autres priorités, les élites  nord-coréennes étaient présents à l’inauguration du parc aquatique Munsu à Pyongyang. On a pu notamment y voir, Pak Pong Ju (premier ministre nord-coréen), Choe Thaek Bok (secrétaire du PTC), Kim Ki Nam (secrétaire du PTC), Ro Tu Chol (vice premier ministre), Kim Jong Gak (un militaire trop rapidement déchu qui est à présent directeur de l’Université Militaire Kim Il Sung), Mun Kyong Dok (Mr PTC à Pyongyang) et beaucoup d’autres….

KJG

Kim Jong Gak, ex-directeur politique de l’APC, est entouré de rouge sur cette photographie

Kim Jong Un: un dirigeant plus ouvert à l’international que son père ?

Kim Jong Un s’est entretenu dernièrement avec des diplomates et militaires venant de pays différents. Citons tout d’abord une délégation syrienne qui s’est rendue à Pyongyang. Elle a notamment rencontré Kim Jong Un, Kim Kye Kwan, Kim Yang Gon et Kim Kim Nam. Notons que toutes ces personnes sont très proches de la famille des Kim (excepté peut être Kim Kye Kwan qui a longtemps été en différent avec Kim Jong Il : En effet Kim Kye Kwan était marié à la traductrice de Kim Sung Ae : la belle mère détestée de Kim Jong Il). Il semblerait donc que ce soit la famille des Kims qui gère le dossier international : est-ce que cela ne vous rappelle pas l’époque de Kim Il Sung, le dirigeant nord-coréen qui avait laissé les questions internes à son fils et les questions internationales à lui-même ?

Kim Jong Eun: distributeur de Mein kamp: Info ? Intox ?

Les medias occidentaux et sud-coréens friands de nouvelles made in north korea ont répétés ces derniers jours que des officiers nord-coréens ont pu obtenir Mein Kampf (un ouvrage écrit par Adolf Hitler, responsable de l’extermination de minorités lors de la Seconde Guerre Mondiale et cerveau de l’Allemagne Nazie).

Est-ce que effectivement ces officiels ont reçu Mein Kampf ?

Il est difficile d’apporter une réponse claire et nette à cette question qui fait fantasmer bon nombre de journalistes néanmoins nous savons que Mein Kampf était connu de Kim Jong Il. Nous savons aussi que les officiels du Département de la Propagande et de l’Agitation possèdent cet ouvrage et que celui-ci a été traduit en coréen il y’a 25 ans.

COREA_NORD_-_Mein_Kampf (1)Source: www.asianews.it

 

Conclusion

Une chose est sur : de nouveau la Corée du Nord est sur la première page de journaux occidentaux et ca c’était le but du Département de la Propagande du PTC. La meilleure façon de faire avancer les choses avec la Corée du Nord reste d’ignorer ce types de bavardages…[peut-être moi aussi je perds mon temps qu’en pensez vous ?]