Kim Yong Nam en visite en Iran

Revirement de politique étrangère en Corée du Nord ? A peine nommé président iranien, Hassan Rohani s’est vu offrir une visite de son homologue nord-coréen (Kim Yong Nam est selon la hiérarchie nord-coréenne la personne la plus élevée dans le cadre des rencontres internationales) Kim Yong Nam, chef de l’APC et également membre de la famille des Kims. La Corée du Nord tente petit à petit se former un nouveau cercle d’ami qui lui permettrait de limiter l’influence chinoise en Corée du Nord qui est grandissante. L’économie nord-coréenne devient de plus en plus chinoise ce qui n’est pas apprécié par certaines élites nord-coréennes. C’est pourquoi le type de visite qu’effectue Kim Yong Nam risque de se répéter dans un avenir proche. Il est également probable que le rôle de Pak Kil Yon soit extrêmement important : en effet Pak Kil Yon était un ancien représentant de la Corée du Nord à l’ONU. Il dispose donc de contacts conséquents et sait comment approcher certains politiciens clés. est aussi gérée par Kim Sung Nam, un spécialiste nord-coréen de la Chine.La politique étrangère de la Corée du Nord

2013-08-02-01-01Kim Yong Nam (gauche) et Pak Kil Yong (droite) – source: KCNA

Tir probablement réussi pour la Corée du Nord

 Image

Kim Yong Chol : un des responsable nord-coréen du programme nucléaire nord-coréen (source : Agence Yonhap).

Plus qu’un succès en ce qui concerne la fusée nord-coréenne, il s’agit d’un succès pour la Corée du Nord. D’une part celle-ci a réussi a faire partir sa fusée dans des conditions extrêmes. La fusée a probablement atteint le sud des Philippines.

Qui était informé de ce lancement ? Probablement l’Iran qui a déclaré il y’a quelques jours ne pas coopérer avec la Corée du Nord en ce qui concerne le développement d’un programme nucléaire. On peut plus que douter de cette affirmation néanmoins l’Iran souhait mentir (à tort) pour ne pas être associer au régime de Pyongyang.

Quelle sera la réaction de la communauté internationale ? Je prévois au mieux un renvoi à une date ultérieure des négociations en ce qui concerne le programme nucléaire nord-coréen. Quelle sera la réaction chinoise ? Probablement forte mais de courte durée : rappelons-le, dans le passé suite à un essai nucléaire nord-coréen, la Chine avait fermé l’accès à la Corée du Nord au pétrole pendant..24 heures. Cette fois-ci je n’imagine pas une réaction chinoise plus ferme, tout au mieux une condamnation verbale.

L’effet de surprise de Pyongyang (le lancement était prévu dans une semaine) me fait penser qu’une guerre avec la Corée du Sud est plus probable que dans le passé, en effet les nord-coréens se sont révélés cette fois ci plus rusé que dans le passé. L’effet de surprise est cependant à associer aux élections en Corée du Sud qui se dérouleront la semaine prochaine. Si celles-ci n’auraient pas lieu, la Corée du Nord aurait probablement attendu quelques jours de plus.