North Korean leadership promotes Im Chon Il to vice foreign minister

North Korean authorities promoted First European Department director general (유럽1국장). Im Chon Il to the position of Vice Minister of Foreign Affairs. Continue reading “North Korean leadership promotes Im Chon Il to vice foreign minister”

LISTE DES PURGES LIES A JANG SUNG THAEK (MISE A JOUR: 10 FEVRIER 2014)

Dans le cadre de ce texte, je souhaitais présenter une note synthétique regroupant les informations relatives aux personnes affectées par la purge de Jang Sung Thaek, une personne clés de la Corée du Nord qui aurait été exécutée en décembre 2012. Cette liste est hélas incomplète et s’appui sur des sources asiatiques et mondiales (Corée du Nord, Corée du Sud,Europe, médias, sources privées…) et sur certains sites d’information relatifs à la Corée du Nord (NKNews et NK Leadershiwatch).

Les personnes suivantes auraient été envoyés en général à un centre de rééducation localisée à une vingtaine de kilomètres au nord de Pyongyang, la capital nord-coréenne.

LA FAMILLE

Ci-dessous je présente le sort des membres de la famille directe de Jang Sung Thaek :

Jang Kim Song (né en 1979)

Fils de Jang Sung Thaek. Ancien employé au sein du département administratif du PTC. Il était également co-gestionnaire d’une société nord+coréenne dans le domaine de l’agroalimentaire.

Jang Yong Chol (né en 1964)

Neveu de Jang Sung Thaek. Ancien ambassadeur de la RPDC en Malaise, il aurait été exécuté. Sa femme et ses enfants (deux fils âgés de 20 ans) auraient été épargnées et envoyés dans des camps de travail.

Jon Yong Jin

Beau frère de Jang Sung Thaek. Ancien ambassadeur de la Corée du Nord à Cuba. Mari de Jang Kye Sun. Jang Yong Chol aurait été exécuté.

Jo Song Kyu

Cousin de Jang Sung Thaek. Ministre adjoint du Tourisme. Jo Song Kyu aurait été envoyé hors de Pyongyang. Un de ses visites à Taiwan aurait été annulé au dernier moment en novembre 2013.

Kim Jong Nam (né en 1971)

Fils ‘adoptif » de Jang Sung Thaek. Il s’agit du vrai-faux vilain petit canard de la famille des Kim. Fils biologique de Kim Jong Il et responsable de certains investissements nord-coréens. Son film Kim Han Sol (né en 1995) serait sous surveillance policière en France. Kim Han Sol étudiait au campus du Havre de Sciences Po.

Kim Kyung Hee (né en 1946)

Femme de Jang Sung Thaek. Son sort demeure inconnu. Dans tous les cas, elle est gravement malade. Kim Kyung Hee est souvent soignée dans un hôpital parisien.

LE CERCLE DE RELATIONS DE JANG SUNG THAEK

Les exécutés

Choe Pyung Hee

Ancien directeur adjoint du département administratif du CC PTC.

Jang Su Gil

Ancien responsable du bureau 54 du Bureau Politique de l’Armée nord-coréenne. La cellule 54 serait responsable de certaines entreprises nord-coréennes qui effectuent du commerce avec des pays étrangers. La cellule 54 est l’une des cellules les plus importantes (du point de vue économique) des cellules des structures du système politico-économique du pays.

Kim Chang Son

Ancien directeur du secrétariat du CDN. Proche ami depuis les années 70 de Kim Kyung Hee, femme de Jang Sung Thaek. Kim Chang Son était un lieutenant de l’armée nord-coréenne. Ses parents étaient proches de Kim Il Sung.

Pak Chun Hong

Ancien directeur administratif du département administratif du CC PTC. Exécuté.

Pak Kwang Chol

Ancien ambassadeur de la RPDC en Suède. Rappelé à Pyongyang en décembre 2013.

Ri Ryong Ha

Ancien directeur adjoint du département administratif du CC PTC. Ri Ryong Ha (né en 1947) était ainsi le collaborateur de Jang Sung Thaek qui quant à lui était le directeur de ce département

Ro Song Gil

Ancienne première secrétaire de la Fédération Démocratique des Femmes de Corée. Elle a été remplacé par Kim Jong Sun, un membre par alliance de la famille des Kims. J’ai longtemps considéré Ro Song Gil comme une personnalité important du régime nord-coréen.

 Ryang Chong Song

Ancien directeur adjoint du CC PTC.

Les prisonniers en attente de jugements

Kang Min Chol

Kang Min Chol, Le ministre nord-coréen de l’industrie minière a été remplacé par Ri Hak Chol. Kang Min Chol appartenait au réseau de patronage de Jang Sung Thaek. Kang Min Chol occupait ce poste depuis novembre 2005. Veuillez noter que bien que Kang ait été un proche de Jang Sung Thaek, il occupait son poste lors de la période d’exil de Jang (2004-2007).  Ri Hak Chol a souvent voyagé en Europe et est un homme d’affaire nord-coréen. Kang Min Chol a été arrêté.

Ri Myong Su

Ancien ministre de la sécurité publique. Celui-ci a probablement été envoyé en résidence surveillée. Je prendrais mes précautions face à ces insinuations. Il aurait pu être démis de ses fonctions pour d’autres raisons (son contrôle du système économique nord-coréen)

LES SURVIVANTS DU RESEAU DE JANG SUNG THAEK

Ji Jae Ryong

Ancien collaborateur de Jang Sung Thaek dans le cadre des jeunesseskimilsungiennes. Ambassadeur de la RPDC en Chine. Il n’a pas été démis de ses fonctions.

Kim Chang Sop

Directeur du Bureau Politique du Ministère de la Sécurité d’Etat. Son sort n’est pas connu et il est invisible des médias nord-coréens.

Kim Ki Sok

Responsable de la Commission d’Etat du Développement Economique (une organisation affiliée au PTC). Il aurait été épargné (du moins à court terme) par Kim Jong Eun.

Kim Yong Il

Fonctionnaire au sein du MAE de la Corée du Nord. Kim Yong Il coopérait avec Jang Sung Thaek dans le cadre des relations entre la Corée du Nord et le Japon. Il aurait été épargné (du moins à court terme) par Kim Jong Eun.

Man Won Chon

Directeur du département des finances du CC PTC. Il travaillait avec Jang Sung Thaek dans le cadre de l’urbanisation de Pyongyang. Man Won Chon est également cogérant de la société Mansudae responsable de projets de construction hors des frontières nord-coréennes. Il aurait été épargné (du moins à court terme) par Kim Jong Eun.

Mun Kyong Dok (né en 1951)

Responsable du PTC à Pyongyang. Ce jovial collaborateur de Kim Jong Eun aurait été épargné (du moins à court terme).

Pak Myong Chol

Un responsable de structures politico-sportives et un ancien ami de Jang Sung Thaek aurait été épargné.

Pak Pong Ju

Premier ministre de la RPDC. Il contrôle le dossier économiques.

Ri Chol

Responsable d’investissements en Corée du Nord et tuteur de Kim Jong Eun. Il aurait été épargné bien que des médias sud-coréens le jugeaient mort.

AUTRES PERSONNES

[Remarque : Dans cette catégorie figure des personnes dont les identités ne peuvent pas être divulguées]

–          Des cadres du PTC des provinces Ryanggang, du Pyongan nord (à Sinuiju), du Hamgyong nord et sud auraient été démis de leurs fonctions et exécutés.

–           Des fonctionnaires de la zone économique de Rason.

–          Des diplomates nord-coréens proches de Jang Sung Thaek  auraient disparus de leurs ambassades.

– Selon des sources sud-coréennes se seront 30 000 personnes qui auraient été purgés.

CHANGEMENTS MINISTERIELS

L’économie nord-coréenne était sous le contrôle de la famille des Jang et tout particulièrement de sociétés qui étaient affiliées au Ministère de l’Administration. Certaines d’entre elles étaient tout particulièrement dans le domaine des mines et de l’industrie des matières premières. Cela peut probablement expliqué le fait suivant

La quantité de charbon exporté entre la Corée du Nord et la Chine a été multipliée par 4 (voire 5) entre le début des années 2000 en passant de 2-3 millions de tonnes à plus de 10 millions en 2011. Cet accroissement des exportations aurait été partiellement du à la politique prochinoise de Jang Sung Thaek. Sa dénomination risque de changer le cap de ces échanges.

C’est donc pourquoi afin de reprendre la main dessus, Kim Jong Eun en coopération avec Choe Yong Rim et du cercle des anciens généraux ont décidé de faire démissionner les personnalités responsables de certaines activités des matières premières. A noter cependant : tous n’ont pas été démissionnés (je pense tout particulièrement à Jon Sung Hun, un économiste nord-coréen).

Les remplacements economiques du cabinet ministériel.

Han Hyo Yon

Ancien ministre de l’industrie des métaux: il a été remplacé par Kim Yong Gwang en tout début janvier.

20140106001114_0

Kim Yong Kwang

 Kang Min Chol

Kang Min Chol, Le ministre nord-coréen de l’industrie minière a été remplacé par Ri Hak Chol en début janvier 2014. Kang Min Chol appartenait au réseau de patronage de Jang Sung Thaek. Kang Min Chol occupait ce poste depuis novembre 2005. Veuillez noter que bien que Kang ait été un proche de Jang Sung Thaek, il occupait son poste lors de la période d’exil de Jang (2004-2007).  Ri Hak Chol a souvent voyagé en Europe et est un homme d’affaire nord-coréen. Kang Min Chol a été arrêté.

Kim Yong Ho

Ancien secrétaire du Cabinet ministériel: il a été remplacé par Kim Jong Ha.

Rim Nam Su

Rim Nam Su, ancien ministre de l’industrie du Charbon a été remplacé par Mun Myong Hak. Celui-ci a été présenté lors d’un anniversaire au Complexe Minier de Pukchang (partie septentrionale de la Corée du Nord).

Quel est le rôle de Kim Jong Eun dans la crise militaire en cours ?

Les medias nord-coréens font tout (et semblent y parvenir) pour que le monde coïncide la politique militaire de la Corée du Nord avec l’armée nord-coréenne et non avec Kim Jong Eun. Même si celui-ci est visible dans le cadre de visites militaires (il s’est rendu à un spectacle militaire et a inspecté des zones militaires), il n’aborde pas directement les questions militaires. Pourquoi ? Il semblerait que les organes de propagande (dirigé par un officier général nommé Kim Kyong Ok) ne cherchent pas à faire de Kim Jong Eun un homme agressif (du moins pour les medias occidentaux)…et il semblerait que ce soit en effet l’image que nous avons de ce jeune leader.

Remarquons que son père et son grand-père pratiquèrent le même type de politiques. Kim Jong Il et Kim Il Sung s’exprimaient rarement publiquement en ce qui concernait des confrontations directes avec la Corée du Sud.

Qui croient que les nord-coréens parlent sérieusement d’attaquer la Corée du Sud ? Surement pas les nord-coréens que mon collègue a croisés la semaine dernière à Pyongyang. Lorsque le vice-maréchal de l’armée nord-coréenne Hyon Yong Chol a annoncé dans les médias que la Corée du Nord allait annuler la validité de l’armistice coréenne, les nord-coréens présents dans le bar où était mon collègue, ont respiré brièvement leur souffle, puis sont revenus à leur conversation.

En d’autres termes pas même les nord-coréens ne croient aux menaces de l’état major de l’armée.

kje

source de la photographie: nkleadershipwatch.com

Lors du spectacle mentionné ci-dessus, figurait une personnalité qui était rarement présenté dans le passé dans l’entourage de Kim Jong Eun : il s’agit du lieutenant-général  Pak Jong Jon (un jeune officier qui a étudié à l’académie militaire de Kim Il Sung et en Chine). Celui-ci parait bien jeune face aux autres militaires présents (en partant de la gauche : Hyon Chol Ae vice maréchal de l’armée nord-coréenne, le vicemaréchal Choe Ryong Hae – responsable du bureau politique de l’armée – le vicemaréchal Hyon Yong Chol), il représente peut-être le futur état-major de la prochaine provocation potentielle nord-coréenne ?

Le maitre face à ses élèves

Le trois février 2013 a eu lieu une rencontre élargi de la Commission Centrale. Cette organisme à la fois civil et militaire, de 19 membres, est responsable du contrôle des entités militaires. Certains d’ entre-eux sont des militaires, d’autres des civils de formation. Ce qui m’a frappé lors de cette réunion est le fait que Kim Jong Eun ait présenté comme étant le maitre de classe (선생) face à ses élèves (학생) qui en vérité sont les véritables maitres de la Corée du Nord . A noter lors de ce rendez-vous : la présence de Pak Do Chun (figure visible montante des élites nord-coréennes, il ne fait pas partie de cette commission mais a participé à cette réunion). Pak Do Chun est depuis longtemps une figure de proue du régime nord-coréen. Il possède non seulement des responsabilités politiques mais aussi militaires.  

KCU-PTC

Encerclé de vert : Ju Kyu Jang, encerclé de rouge : Pak Do Chun.  (source: KCNA, nkleadershipwatch.com)

Les membres de la Commission Militaire Centrale

Nom Racines
Kim Jong Un civil
Choe Ryong Hae civil
Hyon Yong Chol militaire
Kim Yong Chun militaire
Kim Jong Gak militaire
Kim Myong Kuk militaire
Kim Kyong Ok civil
Kim Won Hong militaire
Ri Pyong Chol militaire
Choe Pu Il civil
Kim Yong Chol militaire
Yun Jong Rim militaire
Ju Kyu Jang civil
Choe Kyong Song militaire
Jang Song Thaek civil
Hyon Chol Ae militaire
Ri Myong Su militaire
Kim Rak Gyon militaire

Rencontre de l’armée nord-coréenne

En s’appuyant sur l’information de l’agence de presse nord-coréenne suivante (datant du 5 février 2013), une rencontre du ministère de l’armée nord-coréenne a eu lieu le 5 février 2013. Furent présent Choe Ryong Hae, Hyon Yong Chol, Kim Kyok Sik and Hyon Chol Hae. Pourquoi cest 4 personnes ? Elles sont toutes liés ensemble bien qu’elles aient un “background” different.

Choe Ryong Hae : un civil qui rarement parle en public mais qui effectue des inspections militaires : il est probablement vu d’un drole d’œil par les « vrais » militaires.

Choe Ryong HaeChoe Ryong Hae en action (source: Agence Yonhap)

Kim Kyok Shik : le remplacant de Kim Jong Gak. Une figure conservatrice de l’armée

Hyon Yong Chol : un vrai militaire nominé l’année dernière à la tete de l’armée nord-coréenne

Hyon Chol Hae : un militaire de l’époque de Kim Jong Il, qui a fait ses études en Roumanie.

Ces 4 personnes sont cependant très liés à Kim Jong Eun qui semblerait avoir confiance en eux. mais pour combien de temps ? Difficile de prévoir cela..

Meeting of Ministry of People’s Armed Forces Held
Pyongyang, February 5 (KCNA) — A meeting of the Ministry of the People’s Armed Forces was held at the April 25 House of Culture on Tuesday to mark the 50th anniversary of the advancement of the slogan “a-match-for-a-hundred” by Generalissimo Kim Il Sung.President Kim Il Sung visited a military post on Mt. Taedok on February 6, Juche 52 (1963) and set forth the slogan “a-match-for-a-hundred” to provide the revolutionary banner to be permanently held high in carrying out the cause of army building of Juche.

Generalissimo Kim Jong Il who visited the post together with Kim Il Sung said that the slogan reflects a high desire that all the service personnel should become “a-match-for-a-hundred” not only in defence but in offensive. Kim Jong Il intelligently indicated the ways for carrying it out.

Present at the meeting were Choe Ryong Hae, Hyon Yong Chol, Kim Kyok Sik and Hyon Chol Hae, officials of the Ministry of the People’s Armed Forces and service personnel.

A report was made by Choe Ryong Hae, director of the General Political Bureau of the Korean People’s Army.

The reporter said that the slogan whose justice and might have been clearly proved in army building and military activities is being successfully carried out under the Songun leadership of the dear respected Supreme Commander Kim Jong Un.

He underscored the need to make the hot wind of intensive training sweep the army just as the anti-Japanese guerrillas did on Mt. Paektu, so as to prepare all the soldiers to be a-match-for-a-hundred combatants who have acquired Kim Il Sung-Kim Jong Il’s strategy and tactics, brave offensive mode and perfect capabilities for actual warfare.

He went on:

When Kim Jong Un gives his order, the KPA officers and soldiers should remove all the sources of aggression and evil, settle accounts with the U.S. the confrontation with which has lasted century after century and win a victory in the war for the country’s reunification without fail.

As the immortal flags bearing the beaming images of the Generalissimos flutter in the van and Kim Jong Un provides wise leadership, there will be only victory and glory for the KPA.

Source: KCNA