Elites nord-coréennes en fuite …

Les médias grouillent d’informations concernant les fuites de nord-coréens. Dernièrement c’est une fille d’un fonctionnaire du Ministère de la Sécurité Publique qui a été déclarée comme en fuite après avoir quitter la ville de Pékin ou elle était lycéenne (plus probablement étudiante). Les médias évoquent aussi ponctuellement le sort et les difficultés d’adaptation des 25 000 nord-coréens qui habitent actuellement en Corée du Sud. Cependant il faut savoir que de nombreux autres nord-coréens quittent de manière définitive la Corée du Nord.

silhouette d'un homme d'affaires courant

Source de l’illustration: voldoiseau.mondoblog.org

En général, ces fuites d’élites ont lieu à l’étranger. Cela signifie qu’elles ne quittent pas la Corée du Nord au départ de celle-ci mais profitent plutôt d’une escapade à l’étranger. C’est ainsi que de nombreux fonctionnaires commerciaux de sociétés nord-coréennes se sont enfuit alors qu’ils étaient par exemple en mission en Chine ou en Russie. On connait aussi le cas de fuites de travailleurs nord-coréens (tout particulièrement dans le domaine du bâtiment) basés en Europe et en Russie. Les jolies serveuses des restaurants. Il serait même probable que la fermeture du restaurant nord-coréen aux Pays-Bas aurait été à mettre en relation avec les envies de fuites de l’équipe nord-coréenne qui y était employée. On sait que certaines serveuses ont fuit de leurs restaurants en Chine et au Cambodge. Difficile de dire ou celles-ci sont actuellement. Difficile également de dire, si celles-ci sont réellement en fuite où si celles-ci se sont « enfuîtes » afin de changer de rôle et de devenir espion pour les comptes de Pyongyang. Difficile de dire aussi si certaines élites nord-coréennes que l’on considère comme mortes ne sont pas en réalité en fuite ou en exil. En effet selon des sources sud-coréennes, des fonctionnaires nord-coréens qui seraient responsables de la politique monétaire inflationniste de la Corée du Nord auraient été récemment vus en Europe…info ? Intox ? Cela n’a pas réellement d’importance, ce qui est crucial ici, c’est que nous continuons de mal connaitre les élites nord-coréennes en sous-estimant les scénarios présentés ci-dessus.

Futurs dirigeants ou futurs ennemis ?

Lundi 18 février, nous avons appris le décès de l’ancienne vice-première ministre nord-coréenne Kim Rah Hui. Les décès d’élites nord-coréennes ne constituent pas des événements si cruciaux que cela en Corée du Nord dans la mesure où les défunts ont préparé “le terrain” pour leurs progénitures. En effet, comme je l’ai argumente dans le texte Daily NK – A Big Day for the Elite Clans la Corée du Nord est non seulement gérée par la famille de Kim Jong Eun, mais aussi par d’autres familles. La question suivante qui se pose est la suivante: est-ce que ces familles luttent entre elles ? L’histoire nord-coréenne a démontre que certaines personnes ont été écarté en raison de leur appartenance a une famille (le cas le plus célèbre est celui de la famille de la seconde femme de Kim Il Sung (la dite side branch – Gyeotgaji)).

image-o-kuk-ryol

La famille de O Kuk Ryol ? (source: Radio Free Asia)

Dans ce cas, ses enfants ont perdu temporairement de leur influence en Corée du Nord (ses enfants étaient des éminents dignitaires du Parti et occupaient diverses fonctions – les fils Kim Kyong Il, Kim Pyong Il et Kim Yong Ils travaillaient dans le parti et l’armée quant a la fille Kim Kyung Jin – elle était officielle au sein du parti.

Pourquoi je reviens à ce sujet : le décès de Kim Rak Hui peut laisser croire, que c’est la fin de certains dirigeants en Corée du Nord. Oui mais il faut savoir que des institutions sont sous le contrôle des enfants de ces dirigeants.

Au jour d’aujourd’hui nous avons des informations comme quoi les enfants des dirigeants suivants sont à la tête de certaines organisations : le fils de Kang Sok Ju, la fille de Choe Yong Rim, les frères et sœurs de Kim Jong Eun, la famille de Jang Song Thaek, les enfants de O Jin U, les enfants de O Kuk Ryol, etc. Ce sont eux qui vont gérer la future Corée du Nord. Tous ces enfants ne luttent pas entre eux, ils coopèrent relativement bien entre eux, néanmoins il existe certaines factions au sein de l’establishment nord-coréen.

Ces élites vont-elles changer le futur de la Corée du Nord ? Vont-elles mener à une Corée du Nord plus juste ? Personnellement je pense que les élites nord-coréennes souhaitent faire évoluer les choses en Corée du Nord mais uniquement sur le plan économique. Le système politique, en soi-même, n’évoluera que peu. Pourquoi ? Celui-ci soude réellement le système et empêche toutes déviations et toute chute des Kims.

Longue vie aux Kims !