Quelle est la signification de la démission/abdication de Jang Song Thaek ?

Depuis le décès du leader nord-coréen Kim Jong Il en décembre 2011, de nombreux analystes cherchent à savoir quel sera le futur de la Corée du Nord. Ce futur passe par des personnes clés du régime nord-coréen et par leur vision que celles-ci ont de la Corée du Nord dans les années à venir. L’une de ces personnalités est Jang Song Thaek. Celui-ci est né en 1946 et a longtemps été considéré comme le numéro deux du régime nord-coréen (des éléments biographiques sont disponibles ici). Après des études en Union Soviétique et en Corée du Nord, Jang Sung Thaek a travaillé au sein des jeunesses kimilsungiennes, au sein du PTC (et tout particulièrement dans le département de la Propagande et de l’Agitation) et depuis 2007, il semblerait être le directeur du département du CC PTC de l’Administration et dispose d’une ribambelle d’autres postes (liste non-exhaustive disponible ici). Depuis 2009, il est cadre au sein de la Commission de Défense Nationale. Les médias sud-coréens affirment que celui-ci aurait été démis de ses fonctions au sein de la CDN. Cependant est-ce important du point de vue de la compréhension du régime nord-coréen ? C’est à cette question que je souhaiterais apporter des lueurs de réponses.

Bien qu’ayant été évincé de la CDN, Jang Sung Thaek conserve ses autres postes. Il est notamment secrétaire du PTC, responsable d’investissements en Corée du Nord et sa famille est très haut placée dans les structures économiques du Pays. C’est pourquoi d’un point de vue politique, pour réduire la puissance de Jang Sung Thaek, il aurait été plus judicieux de l’évincer de plusieurs structures politiques ou alors c’est peut être la stratégie du petit à petit qui est appliquée ? Mystère et boule de gomme ici…

jst imageJang Sung Thaek (source: chosun.com)

Je pense également que les journalistes se focalisent trop sur le rôle de Jang au sein de la CDN. Bien que cette structure soit encore importante (surtout après les modifications apportées à la Constitution de 2009 et 2010), cette structure joue un rôle de moins en moins prépondérant dans les structures politiques du pays notamment avec l’avènement de la Commission Centrale Militaire du Parti, une nouvelle organisation visant à accroitre le pouvoir du PTC dans les structures de l’Armée nord-coréenne.

Si Jang Sung Thaek a été réellement évincé du système, alors cela signifie que personne ne peut se sentir en sécurité en Corée du Nord. Personnellement je continue de croire que Jang Sung Thaek a perdu son rang au sein de la CDN en raison de son nombre de postes. Kim Jong Eun, ou d’autres personnes, ont probablement considéré que Jang Song Thaek ne peut pas avoir autant de postes et d’où il a du abdiquer de l’un d’entre eux. De facto, je considère que Jang Song Thaek, ainsi que ses proches collaborateurs continueront de jouer un rôle clé en Corée du Nord.

Publicités

Catégories :APC, APS, Articles, Chine, Choe Ryong Hae, Corée du Nord, danger, DPRK, Felix Abt, Jang Song Thaek, Jang Sung Thaek, Kim Il Sung, Kim Jong Eun, Kim Jong Il, Kim Kyong Hee, Kim Kyong Ok, Kim Kyung Hee, Kim Pyong Il, Kim Sung Ae, NDC, Nicolas Levi, Ri Sol Ju, Ro Tu Chol, RPDC, systemeÉtiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Nicolas Levi

Analyst on North Korean issues

Laisser une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.