Lundi 13 mai Jang Jong Nam a remplacé Kim Kyok Shik à la tête du Ministère de des Forces Populaires de l’Armée (l’Armée Populaire nord-coréenne). Pour quelles raisons Kim Kyok Shik s’est vu démissionner alors qu’en novembre 2012 il a été nominé en tant que ministre de l’armée et membre alternatif du Bureau Politique en mars 2013. Pourquoi une éviction si rapide ?

 Kim Jong-un's shake-up aimed at solidifying grip on military: Experts

Jang Jong Nam en uniforme bleu

Pour répondre à cette question cruciale, on peut remarquer que des valeurs clés du fonctionnement du modèle politique nord-coréen sont des plus visibles à travers l’éviction de Kim Kyok Shik.

Tout d’abord nous ne savons rien (ou si peu) de Jang Jong Nam. Il s’agit d’un jeune général nord-coréen qui est proche des chinois. Je pense également que Jang Jong Nam a été nominé en tant que geste de clémence envers le gouvernement chinois (tout comme le fut Hyun Yong Chol, l’actuel chef de l’armée nord-coréenne qui est bien connu de la Chine) Il s’agit aussi d’un comparse de Jang Song Thaek, le probable numéro deux nord-coréen. Il représente une valeur clé de la Corée du Nord : le mystère.

Kim Kyok Shik, un conservateur de l’armée nord-coréenne représentait le noyau dur de l’armée. A travers lui voyons le style radical de la Corée du Nord.

Ajoutons à cela que cette nomination est synonyme de surprise tout comme peut l’être le comportement nord-coréen dans le cadre de sa politique (changements rapides de décisions et de comportements dans le cadre de sa politique à l’égard des Etats-Unis et de la Corée du Sud, changements de cadres,…).

Rajoutons également l’aspect logique de cette éviction : la Corée du Nord semble être plus clémente envers la Corée du Sud et les Etats-Unis. A titre de symbole logique, le Bureau Politique nord-coréen a cherché à remplacer Kim Kyok Shik par un général qui est probablement plus « libéral » (si on peut utiliser ce mot) que Kim Kyok Shik.

En d’autres termes, cette éviction semblait être logique et si la Corée du Nord entreprends un nouveau durcissement de ton, nous pouvons imaginer le retour d’un « hard liner » à la tête du Ministère de l’Armée nord-coréenne.

Laisser une réponse

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.