La Corée du Nord menace de fermer le complexe économique de Kaesong (une entité ou des sociétés sud-coréennes produisent des produits à l’aide la main d’œuvre nord-coréenne qualifiée et moins cher que les sud-coréens, le complexe est localisé en Corée du Nord près de la frontière sud-coréenne). Cela semble être peu probable, néanmoins une étude plus poussée de la situation permet de lancer la question suivante :

Où va la Corée du Nord ?

D’un coté le pays s’ouvre massivement à l’étranger, d’un autre coté la Corée du Nord continue de menacer le monde avec son arme nucléaire. Quelle est la logique ? Selon moi deux cas de figures se présentent :

–          D’une part, nous pouvons imaginer que le système est géré par différentes cliques qui possèdent plus ou moins d’importance dans le système nord-coréen. Une clique dirige par exemple les affaires militaires (pas forcément des militaires de carrière), d’autres dirigent le Parti etc. Ces cliques entrent en conflit et c’est ainsi qu’une asymétrie se forme au sein de la politique globale de la Corée du Nord.

–          D’autre part nous pouvons imaginer que le « leadership » nord-coréen est soudé

–          Quelle est mon opinion ? Je suppose que le leadership coréen est plus ou moins soudé et que la politique en cours mené par le régime nord-coréen est très calculée. En effet je ne crois pas que la Corée du Nord dispose de l’arme nucléaire pour attaquer une nation adverse mais plutôt en cas d’attaque de l’ennemi, la Corée du Nord serait prête à répondre concrètement.

On peut remarquer que le régime nord-coréen (ou plutôt les organes nord-coréens de propagande) ont un ennemi : il ne s’agit pas de la nouvelle présidente sud-coréenne mais de l’ancien président Lee Myung Bak qui n’était pas réputé pour mener une politique d’entente avec la Corée du Sud. Les organes de propagande cherchent donc à dire que la faute est au président précédent et qu’il faut revenir en arrière ou changer de politique si les sud-coréens souhaitent le maintien de la paix sur la Péninsule. Les cartes sont peut-être dans les mains de la présidente sud-coréenne Park Geun Hye.

lmb

Lee Myung Bak décrit dans les médias nord-coréens (source : KCNA)

Laisser une réponse

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.